Animation & Education 299 vient de paraître !

Dans le milieu éducatif, le tutorat entre pairs peut se définir comme une relation d’aide, organisée et régulée, entre deux personnes volontaires (tuteur et tutoré), dans le but de faciliter l’apprentissage en multipliant les sources d’étayage pour éviter les blocages.

Depuis son introduction par Peggy et Ronald Lippitt dans les années 1960 aux États- Unis, le recours à cette modalité coopérative d’apprentissage a fait son chemin. Aujourd’hui, sa pratique s’est répandue dans les milieux du travail, de la formation et de l’éducation.

Mais dans le cadre scolaire, le tutorat est-il toujours employé à bon escient ?

L’objet de ce dossier est de cerner les principales caractéristiques du tutorat entre pairs, ses apports, ses points forts ou faibles, et de soulever quelques problématiques posées comme la question de la formation, celle de la mission des tuteurs ou encore celle de l’efficacité pour les tuteurs et pour les tutorés de cette modalité coopérative en matière d’apprentissage, de motivation et d’estime de soi. Il s’agit ainsi de pointer les erreurs à éviter et de mettre en exergue les conditions nécessaires à réunir pour permettre à chaque élève de bénéficier du tutorat et de l’effet-tuteur.


< Actualité précédente
Dévoilement du mur d'image de PHOTO-POÈME#11
Actualité suivante >
Land art, histoire d'écrire